Une solution débordante - Mark Smith

Mon blogue

Une solution débordante

Une solution débordante - Mark Smith

Il y a comme cela, des choses auxquels on ne fait jamais attention, et que pourtant, beaucoup de gens connaissent, sans vraiment même s’en rappeler. Il m’avait fallu, je ne sais combien d’années, pour me rendre compte que le matin, lorsque je regardais la météo, il y avait aussi de souligné, la qualité de l air. Je ne sais si cette indication existait sur toutes les chaînes de télévision, en tous cas, sur celle que je regardais, elle y était. Évidemment, il a bien suffi d’une première fois, que je sois dans l’obligation d’apporter de l’aide à une personne qui faisait une crise d’asthme, près de moi, dans la rue, pour comprendre que c’était entre autre, la pollution qui provoquait cela de plus en plus souvent, pour que je me mette à m’y intéresser. Cela est bien dommage qu’il faille toujours commencer par un drame pour se rendre compte d’un certain laxisme de notre part. J’en parlais autour de moi pour savoir si beaucoup de personnes se sentaient concernées par la chose. Je restais dans l’étonnement quand ma patronne me disait que toutes les plantes vertes qui étaient dans les bureaux avaient été sélectionnées pour justement purifier l’air ambiant de tous les locaux.

Lorsque quelque chose commence à vous turlupiner la tête, il vaut mieux en avoir le cœur net. Je commençais à chercher tout ce qui pouvait aider à mieux respirer ou alors à purifier l’air ambiant. Aujourd’hui, il n’y a rien de mieux qu’Internet pour cela. Je commençais par les plantes puisque ma patronne avait choisi cette solution-là. Je tombais sur un site Internet qui en énumérait plus d’une centaine plus ou moins efficace selon certains lieux. Il y avait même celles qui étaient censées absorber les mauvaises ondes et celle qui pouvait donner de la bonne humeur. Je pense que j’avais besoin des trois cas. Je ne voulais pas totalement les acheter directement via Internet, j’allais sur une des adresses indiquées un peu à l’extérieur de Montréal. Je tombais sur une personne dont le charme était beaucoup plus convaincant que son sens du commerce. Je revenais malgré tout avec plusieurs pots et les plaçais un peu partout chez moi. C’était devenu une véritable jungle. Il ne me restait plus qu’une seule chose à faire. Trouver un arrosoir qui m’aide à ne pas mettre trop d’eau partout. Celui-ci aussi je le trouvais sur Internet. Seulement lui, je me le faisais envoyer. Je ne me voyais pas me déplacer pour un arrosoir. Voilà comment je découvrais plus tard que j’avais la main verte.