Le directeur de la Fondation Giacometti présente la vision d’un nouveau musée sur la rive gauche de Paris

Un nouveau musée dédié à l’œuvre du sculpteur Alberto Giacometti ouvrira à Paris en 2026, augmentant significativement l’espace d’exposition et de recherche dédié à l’artiste. Les 350 mètres carrés actuels de la Fondation Giacometti – à savoir l’Institut Giacometti dans le 14e arrondissement – passeront à 6 000 mètres carrés lors de son déménagement à la gare des Invalides, sur la rive gauche de Paris, propriété de la ville de Paris. Journal artistique comprend que la rénovation des Invalides est soutenue par le milliardaire français Xavier Niel, propriétaire de la société d’investissement privée NJJ.

Le musée et l’école Giacometti prévus abriteront environ 10 000 œuvres de l’artiste – ses sculptures en plâtre et en bronze, ses peintures et ses dessins – ainsi qu’une réplique de son atelier. Ses archives et sa bibliothèque y seront également situées, ce qui permettra une étude plus approfondie des œuvres de Giacometti. Bien qu’il soit né en Suisse, Giacometti a vécu et travaillé à Paris et est associé à la haute marque du modernisme dans cette ville.

Catherine Grenier, directrice de la Fondation Giacometti, a confié à notre journal sœur Le Journal d’Art France: “Nous avions ce projet de musée [on the horizon] longue durée. Moi [applied] pour un autre emplacement, sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul [14th arrondissement] il y a trois ans, mais ça n’a pas marché. Après ce projet, notre conseil d’administration nous a demandé de poursuivre la recherche. La ville de Paris nous a soutenus car elle souhaite que la Fondation Giacometti s’installe durablement dans un local plus grand à Paris.

Elle ajoute : « Les musées monographiques attirent beaucoup de touristes — c’est leur public principal — mais moins de visiteurs locaux. Pour y remédier, la proposition artistique ne se concentrera donc pas uniquement sur Giacometti. Nous aurons plusieurs galeries d’exposition. Le plus grand d’entre eux proposera une grande rétrospective sur Giacometti, qui sera mise à jour régulièrement. Suite

sera consacrée à la relation entre Giacometti et d’autres artistes, lui donnant vie. Les locaux seront également dédiés au contexte de la création à l’époque de Giacometti [focused on the 20th century].”

La nouvelle installation comprendra également une école d’art qui ne sera pas sélective, ajoute Grenier. “Ce sera vraiment pour tout le monde, des plus jeunes aux plus grands. Et très pluridisciplinaire comme Giacometti lui-même. Ce sera une école de créativité. Nous organiserons des cours de sculpture, de peinture, de dessin, mais aussi de photographie et de cinéma, de céramique.”

Grenier dit que la fondation reprendra la majeure partie des Invalides, qui était autrefois le siège social d’Air France. “En face de l’immeuble il y a une cour anglaise, et en contrebas de l’esplanade des Invalides se trouvent les espaces actuellement occupés par le gymnase et les services de la ville de Paris. Ces activités seront [relocated] et nous y construirons notre école… nous aurons la moitié de l’espace sous la promenade, et l’autre moitié restera pour la Ville et le commissariat.”

La reconversion de la spacieuse gare des Invalides s’inscrit dans un projet de ville…Redécouvrir Paris 2 : Esplanade des Invalides— pour la régénération de la zone handicapée. Le bâtiment a été construit à l’origine comme une gare pour recevoir les visiteurs de l’Expo de Paris en 1900. “Le bâtiment et ses annexes souterraines, créés pour l’Exposition universelle de 1900, seront entièrement rénovés”, indique un communiqué de projet.

« Le projet est porté par Emerige affilié à Nexity [both property development companies]; nous collaborerons avec le designer Dominique Perrault et l’architecte en chef des monuments historiques Pierre-Antoine Gatier, qui font partie de ce consortium gagnant », précise Grenier. Le plan architectural de Perrault sera dévoilé l’an prochain.