Recettes : Tout ce qu’un œuf peut faire pour votre cuisine | Style

Les athlètes l’adorent, les enfants l’adorent – et les pères et les mères aussi – c’est sain pour tous les âges, facile à préparer, toujours à portée de main et ne nécessite pas beaucoup de talent et de temps en cuisine. Il y a tellement de raisons d’aimer Oeuf comme des recettes pour combler, surprendre et réussir à tout moment de la journée. Et pour le connaître par cœur, nous vous proposons de redécouvrir cet aliment honnête et de mettre en lumière ses vérités nutritionnelles, comment reconnaître son origine et, surtout, comment l’ajouter à votre livre de recettes quotidien.

La couleur n’est pas toujours importante

L’éternel soupçon de blanc et de brun – et même de bleu ou de rouge – n’a pas grand-chose à voir avec la qualité de l’œuf lui-même. Sa coquille n’est pas une exigence pour une bonne tenue, simplement un « tampon » de l’origine de chaque œuf. On pourrait dire que chaque oeuf, avec sa propre poule. Ainsi, une poule blanche pondra des œufs blancs, une noire les colorera en brun, et des animaux curieux comme la poule araucanienne les coloreront en bleu.

La couleur qui compte, bien que pas aussi radicalement que nous le pensons, est la couleur du jaune. Leurs tons varient entre le jaune et l’orange et sont principalement dus à l’alimentation de l’animal. Les poules qui bénéficient d’une alimentation riche en maïs et en luzerne sont connues pour pondre des œufs d’une couleur orange intense, ce qui est plus courant chez les œufs de poules élevées en plein air et biologiques, comme ceux que vous pouvez trouver au supermarché El Corte Inglés.

Allié nutritionnel

Le jaune d’œuf et le blanc d’œuf en font un haricot savoureux et nutritif, mais ils ne fournissent pas les vitamines, les protéines ou les matières grasses de la même manière. Le blanc d’œuf, très courant dans l’alimentation des sportifs, est riche en albumine (protéine) et sans matière grasse, c’est pourquoi il occupe une place si importante dans leur vie. Bien qu’il soit recommandé de le consommer cuit, car de cette façon cette protéine est mieux absorbée, et non crue, où tous ses bienfaits ne seraient pas disponibles.

Le jaune, plus complet, fournit la plupart des protéines de l’œuf, ainsi que toutes les graisses – réparties entre insaturés et saturés, les premiers étant plus abondants. Cela brise le tabou sur la prétendue insalubrité des œufs ou leur mauvais rapport avec le cholestérol, car seulement 2,8 % des œufs correspondent à ces graisses saturées. En revanche, chaque œuf est chargé en micronutriments, et sa teneur en vitamines (A, B, D et E) et en minéraux comme le phosphore ou le sélénium est très importante. Comme vous pouvez le constater, chaque œuf est une véritable pilule aux propriétés savoureuses.

Un ‘tatouage’ auquel faire attention

Chaque œuf est imprimé à l’encre alimentaire rouge totalement inoffensive avec un code qui revendique son origine. Dans cette chaîne alphanumérique, nous pouvons trouver des informations telles que le type de culture, le pays et la région d’origine et la ferme. Cependant, la plus pertinente de toutes les données est le premier chiffre, séparé des autres par un trait d’union, qui nous indique comment la poule qui a pondu cet œuf a été élevée.

Ainsi, 0 est réservé aux œufs issus de l’agriculture biologique ; 1 pour ceux issus de poulets fermiers ; 2 pour les poules de midi et enfin, bien que cela ne signifie pas qu’il ne peut s’agir d’œufs de qualité, 3 qui appartient aux poules qui pondent en cage.

On se faufile dans la cuisine : ensemble, mais en désaccord

S’il y avait des récompenses culinaires similaires aux Oscars, il est clair que l’œuf serait toujours nominé pour le meilleur acteur et le meilleur acteur dans un second rôle. À lui seul, il est capable de se présenter comme une star dans des plats tels que les œufs au four, qui peuvent être accompagnés de presque tous les ingrédients : pommes de terre, jambon ibérique, anguille, piment, crevettes… Il est difficile d’imaginer un ingrédient qui s’accorde mal avec ce plat tout aussi stellaire qu’étoilé et il est parfait pour partager un goûter entre amis ou pour se faire plaisir à la maison en grattant dessus, par exemple, une pincée de truffe.

Et que dire de l’omelette espagnole, où avec un peu de pomme de terre et d’oignon – ou sans – c’est un plat qui ne quitte pas notre podium culinaire. Sur cette base, les alternatives sont presque infinies, et il est également difficile de trouver un aliment qui ne va pas bien avec les œufs dans les tortillas. Essayez, par exemple, de surprendre les plus peints avec cette omelette à la saucisse.

Si le temps presse ou si vous recherchez la pureté de la saveur, une omelette aux œufs seulement peut compléter un dîner simple et délicieux en quelques minutes. Il suffit de quelques petites étapes pour l’exporter et vous obtenez en un rien de temps une assiette de 10. Battez les œufs – sans mousse, car cela réduit la jutosité – et ajoutez du sel pendant que vous chauffez un peu d’huile (ou de beurre) dans une casserole. poêle à frire. Quand il a atteint la température, versez le mélange et quand il commence à cailler, pliez-le jusqu’à ce qu’il soit complètement cuit. Un plat aussi bon que moins riche qu’on ne le dirait et ça y est !

Et deux autres œufs durs… et pochés, et pochés, et farcis…

Répéter des œufs à la coque, pochés, pochés ou durs est un excellent moyen de ne pas ajouter de matières grasses à la préparation, permettant à l’œuf de montrer sa polyvalence dans un certain nombre de recettes. Du petit-déjeuner, où l’on peut trouver des œufs bénédictins sélectionnés, au déjeuner et au dîner, où en apéritif, on peut céder la place aux œufs farcis, qui peuvent être combinés avec presque tous les ingrédients.

Donc ceux-ci, avec du thon et de la mayonnaise, ou ces autres, en combinaison avec des sardines et du fromage. Délicieuse et polyvalente, même la cuisine internationale nous offre des notes juteuses vers lesquelles nous pouvons nous tourner et surprendre, si vous pensiez encore que l’œuf ne pouvait pas être loué dans la haute cuisine. Deux bons exemples : ces œufs pochés au couscous ou les œufs juteux en parmentier aux truffes.

Pour tous les goûts, tous les âges, tous les talents culinaires et quelle que soit l’heure, l’œuf est prêt à vous offrir un jeu gastronomique depuis votre réfrigérateur, fidèle à son terme avec la meilleure cuisine et prouvant qu’il est polyvalent, sain, savoureux et bon marché. Peu de gens peuvent l’éclipser.